Crimes et délits de haine islamophobes en Belgique (Factsheet 01/2012 à 09/2015)

507


Le Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique asbl
(CCIB) est une organisation antiraciste qui lutte contre toutes les manifestations de l’islamophobie en Belgique et sur Internet.photo_article2

En clôture de sa campagne #ISLAMOPHOBIA21 et dans le cadre de sa participation au colloque international de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), appelée Human Dimension Implementation Meeting (HDIM), qui se tient à Varsovie (Pologne) du 23 septembre au 3 octobre 2015, le CCIB publie un état de la situation des crimes et délits de haine (hate crimes) en Belgique, de janvier 2012 à septembre 2015.

Une des trois priorités du CCIB est d’établir un monitoring permanent des actes islamophobes en Belgique. Parmi ces actes islamophobes, il y a des propos haineux, de la discrimination, du harcèlement, des délits et des crimes de haine (voir la pyramide de la haine simplifiée basée sur le manuel « A classroom of difference » du CEJI).

photo_article

 

Grâce à son réseau de VIB (Veilleurs de l’islamophobie en Belgique) et ses contacts avec le Centre Interfédéral et le MRAX, le CCIB a collecté les actes les plus graves qui relèvent de la catégorie « hate crimes » au niveau international, ce qui signifie « crimes et délits de haine ».
Rappelons que cette analyse ne montre que la partie visible de l’iceberg car de nombreuses victimes n’osent pas faire de signalements et/ou déposer plainte.

Qu’est-ce qu’un délit de haine ?

Selon l’OSCE, « les crimes haineux peuvent être des menaces, des dommages matériels, des agressions, des meurtres ou toute autre infraction pénale. Ils ne visent pas seulement les membres de groupes spécifiques. Les individus et les biens associés à un groupe partageant une caractéristique protégée comme les défenseurs des droits de la personne, les centres communautaires ou les lieux de culte peuvent également devenir cibles de crimes de haine ».

lienpdf