8 mars – #OpenSchool4Women, une campagne pour favoriser ensemble l’accès aux études supérieures

955

#OpenSchool4Women, une campagne pour favoriser ensemble l’accès aux études supérieures

Le 8 mars célèbre la journée internationale des droits des femmes. De toutes les femmes. À cette occasion, le CCIB lance sa campagne #OpenSchool4Women du 1er au 12 mars 2017. Cette campagne vise à créer un fond de soutien et d’assistance juridique pour les victimes avec l’objectif affiché de collecter 100.000 € pour soutenir les étudiantes majeures privées d’accès à l’enseignement supérieur (et de promotion sociale).

Pourquoi cette campagne ?

Cela fait maintenant plus de 30 ans que le foulard déchaîne les passions et son interdiction prend des proportions de plus en plus inquiétantes. Cette question qui était principalement abordée pour l’enseignement secondaire touche à présent des personnes adultes dans l’enseignement supérieur (Hautes Écoles principalement – toutes les universités en Belgique adoptant des règlements en faveur de la liberté faut-il le rappeler !) et la promotion sociale (près de 50% des instituts interdisent les signes convictionnels !).

Face à ces dérives, le Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique dont une des trois priorités est l’inclusion des femmes dans l’enseignement supérieur a décidé de s’engager pour mettre un terme à ces discriminations directes et/ou indirectes en appelant à ouvrir les portes de l’éducation et de la formation à ces femmes (#OpenSchool4Women).

Notre pays, la Belgique, est connu dans le monde entier comme un pays progressiste en matière de libertés individuelles et de respect des choix de vie de chacun(e). Dans cette même logique, c’est le principe de liberté de conscience, d’expression et de religion qui doit prévaloir pour des personnes adultes dans l’enseignement.

En quoi consiste cette campagne ?

La campagne vise à mener plusieurs actions pour faire progresser la cause de la liberté de choix et du droit premier à l’éducation. Elle consiste à :
– réaliser un cadastre des instituts qui interdisent ou autorisent les signes convictionnels
– collecter les témoignages des victimes et leur offrir une assistance et un soutien dans leur démarche
– construire des alliances avec les acteurs institutionnels et associatifs pour renforcer ce message de liberté et de respect pour toutes
– sensibiliser les comités d’étudiants dans les écoles, les élus et les Ministres à ces discriminations
– collecter des fonds pour mener des actions de sensibilisation ou aller devant les tribunaux lorsque la médiation a échoué.


Pour atteindre nos objectifs, nous avons besoin de la mobilisation de chacun et chacune !

Je soutiens la campagne #OpenSchool4Women, comment agir ? 

1.
S’informer : restez connectés à nos réseaux sociaux (Facebook, Twitter et YouTube) pour suivre les dossiers en cours et rapportez-nous les situations vécues dans les Hautes Écoles et instituts de promotion sociale de votre commune ou Région.

2. Agir à son échelle : nous sommes convaincus que le dialogue et le rappel de la loi peuvent nous permettre de mettre en conformité ces règlements. Chacun peut interpeller et agir. Nous pouvons vous conseiller.

3. Faire un don : afin de soutenir les actions du CCIB pour assurer l’assistance aux victimes et supporter le coût des actions en justice (que nous n’envisageons qu’une fois la médiation échouée). Merci de verser vos dons sur le compte BE10 5230 8069 6904 (BIC TRIOBEBB) au nom du CCIB asbl avec la communication « OS4W »