AGRESSION ISLAMOPHOBE D’UNE MAMAN À ANDERLECHT

909
agression_anderlecht

BRUXELLES, le 18 janvier 2019 – Après plusieurs attaques violentes envers des femmes musulmanes ces derniers mois en Belgique (Ostende, Anderlues…), une nouvelle agression islamophobe sur une maman musulmane accompagnée de sa fille a été massivement signalée au Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique (CCIB) cette semaine. À la suite d’un contact avec la victime qui a été blessée au visage par une arme en plein jour dans une rue d’Anderlecht, le CCIB tire à nouveau la sonnette d’alarme en demandant des actions concrètes à nos élus et aux magistrats pour agir plus efficacement contre les délits de haine xénophobes et racistes dans notre pays.

FAIRE CESSER LES VIOLENCES XÉNOPHOBES ET RACISTES : UNE PRIORITÉ NATIONALE !

Cet acte abject a eu lieu le 30 décembre 2018 et a été rapporté au CCIB cette semaine après la diffusion d’une vidéo prise par une caméra de surveillance près du lieu de l’agression et largement publiée sur les réseaux sociaux.

Cette dame a été agressée et attaquée au visage par un homme avançant couvert vers elle et sa fille en plein jour. Arrivé à sa hauteur, l’homme l’attaque brusquement à son visage et la blesse violemment à la joue. La victime, en état de choc, va tenter de voir son agresseur et perdra l’équilibre pour finir par terre, contre un mur, en étant désemparée. Cette agression violente a affecté sa fille présente durant les faits, mais aussi sa famille, les communautés musulmanes de Belgique et tous les citoyens qui défendent nos valeurs fondamentales de liberté, de respect et de droit à la sécurité pour toutes et tous. Il ne s’agit pas de faits divers, mais bien d’un phénomène dangereux qui se développe dans notre société.

À sa demande, la victime a contacté le CCIB pour porter plainte et rencontrera Unia et l’Institut pour l’Égalité Femmes-Hommes (IEFH) en début de semaine, parce qu’elle s’estime à la fois victime d’un acte islamophobe et sexiste.

Face à ce nouvel acte de haine, le CCIB regrette le silence des ministres de nos gouvernements. Vu la gravité de cette agression, les citoyens sont en attente d’une parole forte et ferme pour dénoncer la haine et les violences envers des femmes dans notre pays, et notamment les femmes musulmanes qui sont des cibles d’auteurs ou de groupes islamophobes, xénophobes et racistes.
En 2018, le CCIB dénombre plus d’une centaine de dossiers à caractère islamophobe (contre 70 en 2017) ce qui met en évidence une augmentation de l’islamophobie dans notre pays. Le CCIB demande que la lutte contre le racisme et la xénophobie devienne une priorité nationale, tant pour nos gouvernements que pour la justice. Une inquiétude croissante s’installe au sein des communautés musulmanes de Belgique dont les attaques visant des citoyens musulmans ne suscitent pas de condamnations claires et fortes de nos élus et de nos ministres. Rester sans agir à des actes de violence envers n’importe quel groupe revient à fragiliser tous les actes de violence envers tous les autres groupes. Cette lutte contre le racisme et le sexisme est une, et indivisible.

Contact presse : Mustapha CHAIRI, Président – 0478980264 – contact@islamophobia.be