Discours du CCIB lors de la cloture de la Manifestation Nationale Contre le Racisme du 24/3/2019 – Mustapha CHAIRI

135

Bonjour, Hallo, Hello, Ola, Alo, Salamou 3alaykoum, Merhaba, Shalom, Mbote na yo, ranek dobry. Je pourrais continuer très longtemps à dire bonjour tellement nous sommes cosmopolites aujourd’hui sur cette place, dans cette ville, dans ce pays, sur cette planète. Et merci … pour votre présence.

Habiba, Ahmed, Ihsan, Naithy, Nicole, Cécile…, des personnes qui ne se trouvaient pas au mauvais endroit au mauvais moment, mais bien ciblées par des agresseurs qui agissent animés par la haine.

Des ados, des femmes, des hommes subissent des agressions violentes, qui parfois entraînent malheureusement la mort ou des séquelles physiques et psychologiques à vie. Il importe d’insister sur l’horreur des actes commis par des personnes ou des groupes haineux qui ne peuvent restés impunis. Ces attaques portent atteinte à la cohésion sociale de notre société et la mettent en péril.

Lorsque les victimes ont la force morale de porter plainte, l’accueil dans les commissariats est parfois tellement odieux qu’elles subissent une nouvelle agression. Le cout financier d’aller en justice, l’état chaotique de notre justice sont aussi des nouvelles agressions pour elles.

Des idéologies dangereuses traversent notre société et contribuent à perpétuer, voire à légitimer, la production de haine et de violences racistes et xénophobes.

Des idéologies qui charrient des imaginaires et des représentations qui infériorisent, voire déshumanisent, celles et ceux qui les subissent.

Les valeurs et les pratiques de la droite ne sont malheureusement pas les seules qui mettent à mal la cohésion de notre société, il y a aussi des gens qui se disent de gauches, des progressistes animés également par une idéologie d’exclusion. Je dis à toutes ces personnes qui votent des textes qui excluent des personnes et majoritairement des femmes, et cela au travers de RGTs, de ROIs, de lois, de chartes, que vous chargez les armes des tueurs !

Tous les jours nos enfants nous interpellent pour la cause climat, pour cette planète pourrie que nous leur laissons. Ils nous feront le même reproche pour le racisme et les discriminations certainement.

 Le racisme c’est pas bien, touche pas à mon pote aussi, mais Il est plus que temps d’avoir une réaction forte, individuelle, collective, ensemble.

Soyez chacun un gilet-jaune à votre façon, dans votre entreprise, dans votre établissement scolaire, dans votre parti politique, dans votre syndicat, dans votre administration, dans votre rédaction média, dans votre quartier, dans vos cercles d’amis, dans vos familles. Refuser de laisser également une planète pourrie à nos enfants pour ce qui est du racisme et des discriminations.

« Trop is te veel » ! « Trop is te veel » de ces discriminations que touchent les personnes dans les domaines de l’enseignement, du logement, du travail, des loisirs, de la santé. Avec ou sans papier, migrants ou pas. Encore une fois les femmes sont majoritairement victimes de ces discriminations. La liste de ces discriminations est longue, très longue, trop longue.

Alors Indigner-nous et agissons ! Exigeons un plan de lutte contre le racisme et les discriminations. Et surtout, surtout luttons contre ces discriminations structurelles et institutionnelles qui mettent au ban de la société les individus. Une société exclusive est inacceptable.