Rapport d’activités 2020 – Le covid-19 a ralenti notre société mais l’islamophobie reste une réalité

144

Chère amie, cher ami du CCIB,

L’année 2020 a été marqué par la crise sanitaire du covid. Les citoyens ont dû rester confinés pour la plupart d’entre eux pendant que d’autres citoyens apportaient des soins et des services de première nécessité. Cette expérience inédite de protection a eu un impact important sur l’exercice de nos libertés publiques et sur nos modes de vie. Malgré le fonctionnement au ralenti de notre société, l’islamophobie reste une réalité dans notre pays. 

La mission et la plus-value du Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique (CCIB) sont de travailler au quotidien à construire des solutions et des alternatives avec les citoyen.ne.s discriminé-e-s en partenariat avec des acteurs de la société civile et des institutions publiques pour faire reculer le racisme, la xénophobie et l’islamophobie. Et tant que des citoyen.ne.s s’adresseront au CCIB, il aura la légitimé de son existence, de son utilité et de ses actions en faveur du respect des droits fondamentaux et de l’inclusion.

Par de nombreux soutiens, qui peuvent prendre différentes formes, le CCIB est devenu une organisation connue et reconnue tant au niveau régional, national, européen qu’international. Le CCIB est sollicité pour son expertise et ses actions de terrain par de nombreuses organisations, chercheurs et institutions.

L’année 2020 fût exceptionnelle à bien des égards : elle fut marquée par de nombreux événements, des succès mais aussi des épreuves. Grâce au travail de nos bénévoles et aux partenariats que nous avons construits depuis plusieurs années, nous avons pu offrir des issues favorables à des victimes de l’islamophobie, notamment par la médiation et le dialogue, ce qui est un exploit en ces temps confinés et fort chahutés. Des informations détaillées pour 2020 seront disponibles prochainement dans notre rapport chiffres.

De nombreuses participations à des séminaires, des débats, des formations (en ligne) et des collaborations ont permis au CCIB de mieux faire comprendre que l’islamophobie n’est pas qu’un concept abstrait, mais malheureusement une réalité de notre société qui nécessite la mobilisation de toutes et tous. Plus que jamais, la vigilance citoyenne est de mise pour défendre le projet d’une société plus inclusive et plus respectueuse. Face au fléau de la haine, chaque geste est important. Chaque soutien compte.

Pour faire face aux défis grandissants qui se dressent devant le CCIB, celui-ci a renforcé sa gouvernance et son Conseil d’Administration, en accueillant de nouveaux membres effectifs. Nous avons également augmenté notre capacité de plaidoyer au niveau national, européen et international.

Pour soutenir nos actions, nous avons diversifié nos fonds en introduisant avec succès de nombreux dossiers d’appels à projets pour des subventions publiques tant au niveau régional, communautaire, fédéral qu’européen.

En 2020, il y a aussi eu des tentatives d’attaques pour porter atteinte à la réputation du CCIB, de ses responsables et de ses projets. Ces tentatives désespérées voient le jour précisément parce que l’action du CCIB porte ses fruits et montre des résultats positifs concrets. Il nous faut les gérer mais cela ne doit en aucun cas nous distraire de notre mission première et essentielle, à savoir l’accompagnement des personnes victimes de l’islamophobie et de la haine, qui demandent notre écoute et notre soutien.

Le Conseil d’Administration du CCIB asbl

lienpdf