Rapport Chiffres 2020. L’islamophobie, l’autre virus – de la haine – en ces temps de covid

532

Ce rapport chiffre – notre quatrième – donne un état de santé de notre société démocratique et cosmopolite en matière de droits humains, et plus particulièrement en ce qui concerne l’islamophobie en Belgique.


Durant l’année 2020, la Belgique fut mise à l’épreuve. Face à l’épidémie mondiale du covid, les citoyens ont fait l’expérience de l’isolement, de leur vulnérabilité et de la peur de la contamination. Une fracture nouvelle apparaissait au fil des mois, notamment entre les personnes favorables au vaccin et ceux qui y étaient opposés. La liberté était invoquée par les deux camps, les premiers voulant retrouver une vie normale le plus vite possible et les seconds refusant qu’on leur impose la vaccination.


Pour notre association, l’année 2020 fut aussi une année de réflexion et d’introspection pour faire le point depuis notre année de création, en 2014, sur notre vision, notre stratégie dans la lutte contre l’islamophobie et notre capacité à agir encore plus efficacement.

Notre volonté de consacrer autant d’énergie à faire advenir la société inclusive que nous appelons de nos voeux qu’à lutter contre l’islamophobie marque un tournant dans l’histoire de notre Collectif.


C’est pourquoi le nouveau nom de notre association est depuis 2021 le Collectif pour l’Inclusion et contre l’Islamophobie en Belgique (CIIB). Le renouvellement de notre Conseil d’administration a permis de préciser notre vision, notre mission, de moderniser notre logo et de mettre à jour nos axes prioritaires.


L’islamophobie reste une réalité très préoccupante en Belgique même si en 2020, les chiffres montrent globalement une diminution du nombre de dossiers islamophobie (de 79 en 2019 à 48 en 2020). Par ailleurs, la crise du covid a eu des effets de transfert perceptibles : il y a eu d’une part une diminution des actes islamophobes à travers des relations interpersonnelles ; ceux-ci étant liés à la diminution des contacts réels entre les gens mais d’autre part, il y a eu une grande augmentation des messages islamophobes et incitant à la haine dans le monde virtuel.


Grâce au travail de collecte des actes islamophobes depuis plusieurs années, nous sommes à présent en mesure de tracer des tendances qui mettent en évidence des informations précieuses sur la spécificité de cette forme de xénophobie. Ce rapport est une contribution inédite au débat public pour aider les chercheurs, les journalistes, les décideurs politiques, les acteurs de la société civile à mieux comprendre les manifestations de l’islamophobie pour mieux les combattre.

Enfin, dans une optique constructive, le rapport tient à mettre en lumière de nombreuses initiatives qui ont aussi permis de contribuer au vivre et au faire-ensemble grâce à des artistes, des entrepreneurs, des journalistes, des élus. Plusieurs actions de solidarité de responsables des communautés musulmanes de Belgique ont également participé à l’effort collectif pour lutter contre le coronavirus. 

Le Conseil d’Administration du Collectif pour l’Inclusion et contre l’Islamophobie en Belgique (CIIB)

Cliquez sur la photo pour télécharger notre rapport chiffres 2020