En marche pour une société inclusive : #GENDERED ISLAMOPHOBIA

242
GenderedIslamophobia

Il est important de pouvoir lutter contre les propos ou comportements xénophobes avec une attention particulière sur les inégalités de genre en touchant le public. Les femmes sont victimes de discriminations multiples et intersectionnelles. Vu le sous-rapportage des signalements pour les femmes (# pour les hommes), il faut informer les citoyens et particulièrement les publics jeunes et mixtes (hommes et femmes) de la réalité de l’islamophobie et de la discrimination, ce qui se fera au travers de capsules vidéo de la campagne du CCIB « En marche pour une société inclusive : #GENDERED ISLAMOPHOBIA » qui a eu lieu en 2021.

La parole doit être donnée plus souvent aux femmes qui sont devenues des « role  model »  par leurs parcours personnels, professionnelles ou public. Ces récits de vie parfois très douloureux sont un facteur critique de succès de la sororité. Ces récits de vie doivent interpellés les pouvoirs publics à développer plus d’actions de lutte contre les discriminations sexistes et systémique.

Cette campagne se doit d’ être instructive afin de sensibiliser non seulement l’ensemble du public cible mais aussi militante par l’ensemble des acteurs.

Les directives COVID19 nous ont contraint à réfléchir à une forme de campagne accessible au public cible qu’il soit en mode présentiel ou en mode digitale. Nous voulions également une campagne qui puissent se dérouler dans le temps mais aussi dans l’espace bruxellois. Nous avons donc également contacté des associations qui œuvrent contre le racisme et situées en différents lieux sur le territoire bruxellois pour nous permettre le déroulement des conférences.

GenderedIslamophobia – Introduction par Malika HAMIDI

« Islamophobie aujourd’hui ? Quelle lutte ?  Et comment faire ensemble, avec qui, etc » avec un discours difficile à gérer sur les réseaux sociaux et dans les médias, ce projet a pour objectif d’inviter tout un chacun à être solidaire dans cette lutte, une opportunité de présenter nos actions pour une société juste et inclusive mais également de solliciter les expertises de différentes intervenantes pour lutter contre le racisme et l’islamophobie.

Nous avons demandé au Docteur Malika HAMIDI, sociologue, auteure, spécialiste du féminisme musulman, de nous expliquer comment se manifeste l’islamophobie genrée et comment y faire face.

Evènement « 8 Mars – Journée internationale des droits des femmes »

« en ce 8 mars, dans ce reportage réalisé pour la journée internationale des droits des femmes ! Les femmes voient souvent leurs droits bafoués : écart salariale, violences conjugales, sexisme, harcèlement sexuel ou encore discrimination à l’embauche, et la liste est encore longue … Vous l’avez compris, les agressions contre les femmes sont multiples ! C’est pourquoi le 8 mars a été instauré depuis 1977 par les nations unies, afin de faire un bilan de la situation mais aussi de célébrer les petites et grandes victoires en matière de droits des femmes dans le monde. En guise de bilan, je soulève une question aujourd’hui : Est-ce que cette lutte concerne vraiment les droits de toutes les femmes ? On va tenter d’y répondre grâce à aux interlocutrices du jour ! »

Evènement « 21 mars – Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale »

« La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale a été adoptée en 1965 par les Nations Unies et elle fut ratifié par la Belgique en 1999.

Elle a été établie en réaction à différentes politiques racistes comme celles de l’Allemagne nazie ou encore de l’apartheid en Afrique du Sud. Cette convention interdit toute distinction basée sur la “race”, la couleur, l’origine ethnique ou nationale et vise à prévenir et sanctionner les actes et discours racistes. Depuis 1966, les Nations Unies organisent une Journée internationale contre le racisme et la discrimination tous les 21 mars. Pourquoi le 21 mars ? Il faut savoir que le 21 mars 1960, 69 personnes ont été tuées et 180 autres ont été blessées à Sharpville, en Afrique du Sud, lors d’une manifestation pacifique contre le régime de l’apartheid. C’est donc une date symbolique !

Chez nous, en Belgique, en 2021, de nombreuses études prouvent qu’il existe encore de multiples formes de discrimination en Belgique. Quelles-sont-elles ? Comment sont-elles exercées et par qui ? C’est ce dont on parle aujourd’hui !»

Evenement « 23 septembre – BooksClub – Gendered Islamophobia »

Dans le cadre de la lutte contre l’islamophobie et pour l’inclusion, nous souhaitons être actifs dans l’organisation de formations, de conférences, de colloques, de campagnes d’informations, de manifestations et de tout autre événement qui contribue à sensibiliser nos concitoyens à cette forme spécifique de racisme et aux différentes manières de la combattre.

Le hasard du calendrier a fait que le 6 juin 2021 nous avons participer en ligne au lancement de l’ouvrage « Genre et islamophobie. Discriminations, préjugés et représentations en Europe », un ouvrage collectif de plusieurs auteures de France, de Suisse et de Belgique. Nous avons été enthousiasmés et nous avons voulu partager avec cet enthousiasme avec vous et dans un contexte belge sous un format « Books Club » avec des auteures qui sont devenus des rôle model à bien des égards.

#GENDERED ISLAMOPHIBA est un projet soutenu par