Rapport d’activités 2021 – Vers l’excellence et l’inclusion

217
Layla AZZOUZI co-fondatrice du CIIB

Chère amie, cher ami du CIIB,

Après sept ans d’existence et de lutte contre l’islamophobie, le CCIB a développé des stratégies de co-construction pour l’inclusion de toutes les personnes dans une société apaisée et respectueuse de tous ses membres. C’est pourquoi en septembre 2021, notre organisation est devenue le CIIB – Collectif pour l’Inclusion et contre l’Islamophobie en Belgique, pour mettre au profit de la société son savoir-faire pour l’inclusion.

Une nouvelle image est un processus normal dans la vie d’une organisation. Le CCIB est donc devenu le CIIB à savoir un nouveau nom juridique, un nouveau siège social, un nouveau logo, un nouveau slogan qui accompagnent de nouveaux objectifs stratégiques.

Dans la courte mais intense vie du CIIB, nous sommes passé par une première étape de mise en place de notre organisation, ensuite une étape de reconnaissance de notre organisation, puis une étape d’efficacité dans ses actions suivie d’une étape d’efficience. Mais pour développer ses actions d’inclusion une nouvelle étape est indispensable à savoir tendre vers l’excellence. En juin 2021, l’Assemblée Générale de notre organisation a soutenu à l’unanimité cette nouvelle étape et sa co-construction.

La mission et la plus-value du CIIB sont de construire des solutions avec les citoyen.ne.s discriminé-e-s en partenariat avec des acteurs de la société civile et des institutions publiques pour faire reculer le racisme, la xénophobie et l’islamophobie. Et tant que des citoyen.ne.s s’adresseront au CIIB, il aura la légitimé de son existence, de son utilité et de ses actions en faveur du respect des droits fondamentaux et de l’inclusion.

Par de nombreux soutiens, qui peuvent prendre différentes formes, le CIIB est aujourd’hui une organisation connue et reconnue tant au niveau régional, national, européen qu’international. Le CIIB est sollicité pour son expertise et ses actions de terrain par de nombreuses organisations, chercheurs et institutions.

De nombreuses participations à des séminaires, des débats, des formations et des collaborations ont permis au CIIB de mieux faire comprendre que l’islamophobie n’est pas qu’un concept abstrait, mais malheureusement une réalité de notre société qui nécessite la mobilisation de toutes et tous. Plus que jamais, la vigilance citoyenne est de mise pour défendre le projet d’une société plus inclusive et plus respectueuse. Face au fléau de la haine, chaque geste est important. Chaque soutien compte.

Pour faire face aux défis grandissants qui se dressent devant le CIIB, celui-ci a renforcé sa gouvernance et son Conseil d’Administration, en accueillant un nombre important de nouveaux membres. Nous avons également augmenté notre capacité de plaidoyer au niveau national, européen et international.

Pour soutenir nos actions, nous avons diversifié nos fonds en introduisant avec succès de nombreux dossiers d’appels à projets pour des subventions publiques ou privées, tant au niveau régional, communautaire, fédéral, européen qu’international. Mais notre autonomie financière est primordiale à terme.

Ces deux dernières années, il y a aussi eu des tentatives d’attaques pour porter atteinte à la réputation de notre organisation, de ses responsables et de ses projets. Ces tentatives désespérées voient le jour précisément parce que l’action du CIIB porte ses fruits et montre des résultats positifs concrets. Il nous faut les gérer mais cela ne doit en aucun cas nous distraire de notre mission première et essentielle, à savoir l’accompagnement des personnes victimes de l’islamophobie et de la haine, qui demandent notre écoute et notre soutien.

Mustapha CHAIRI – Directeur executif – CIIB asbl.

lienpdf